Conseils généraux

Échantillons enrobés

Revenir à la vue d’ensemble

Il arrive souvent que les échantillons à tester soient enrobés, en particulier pour les essais de micro-dureté.

Les échantillons de matériau sont enrobés dans de la résine afin de faciliter leur manipulation jusqu’à atteindre le résultat de préparation optimal. D’une manière générale, les échantillons trempés et traités doivent être enrobés.

Remarque : On obtient les meilleurs résultats quand les échantillons sont soigneusement nettoyés avant enrobage. La surface de l'échantillon doit être absolument exempte de graisses pour une adhérence optimale de la résine sur le matériau. Toutes les autres impuretés doivent aussi être supprimées.

Méthode d’enrobage Il existe différentes résines et deux méthodes d’enrobage selon les objectifs visés : Enrobage à chaud ou à froid.

Le choix de la méthode d’enrobage appropriée

En fonction du nombre d’échantillons et de la qualité de préparation souhaitée, les deux méthodes d’enrobage (à chaud/à froid) présentent des avantages différents.

L’enrobage à chaud est le meilleur choix pour la préparation de nombreux échantillons consécutifs. Les résultats de l’enrobage sont toujours de très grande qualité et présentent une forme et des dimensions homogènes ; le temps de traitement est relativement court.

L’enrobage à froid convient pour un nombre important d’échantillons si ces derniers doivent être enrobés simultanément. Cette méthode convient également aux échantillons individuels. En règle générale, les agents d’enrobage à chaud sont plus économiques que les agents d’enrobage à froid. Cette méthode présuppose toutefois l’achat d’une presse d’enrobage à chaud.

Une fois les échantillons enrobés, il est recommandé d’utiliser des porte-échantillon spéciaux pour les essais de dureté. Ils garantissent le parallélisme et donc l’angle correct entre l’échantillon et le pénétrateur.

Ils empêchent également tout basculement ou glissement.

Un autre aspect de l’utilisation de porte-échantillons est la hauteur d’essai constante par rapport au pénétrateur.