Connaissances de la dureté

Théorie des essais de dureté

Revenir à la vue d’ensemble

La méthode Rockwell offre les avantages suivants :

  • aucune préparation de l’échantillon n’est nécessaire (découpe, meulage, enrobage)
  • possibilité de lecture directe de la valeur de dureté, aucune évaluation optique n’est nécessaire (mesure des diagonales comme pour les méthodes optiques)
  • méthode rapide (cycle de mesure court) et avantageuse (les machines d’essais de dureté sont relativement bon marché car elles ne sont pas équipées d’optique coûteuse comme les machines à méthode optique Brinell, Vickers et Knoop)
  • test non destructif, l’échantillon peut être réutilisé

 

La méthode Rockwell présente les inconvénients suivants :

  • Ce n’est pas la méthode de mesure de dureté la plus précise, car une erreur même minime de mesure de différence de profondeur entraîne une erreur importante de la valeur de dureté déterminée.
  • Le point d'essai doit être exempt de toute pollution (mâchefer, corps étrangers, huile) pour obtenir un résultat pertinent.
  • Le pénétrateur a des influences inconnues sur le résultat du test, par exemple si le pénétrateur est usé et que le cône ne correspond plus aux exigences de la norme (exigence : n’utiliser que des pénétrateurs certifiés et étalonnés afin de minimiser les influences).
  • Plus la dureté est élevée, plus les matériaux sont difficiles à différencier.