Connaissances de la dureté

Théorie des essais de dureté

Revenir à la vue d’ensemble

Les essais de dureté sur les métaux reposent principalement sur des méthodes d’essai avec application statique de la force. Ils consistent à mesurer soit la profondeur de pénétration, soit la taille de l’empreinte laissée par le pénétrateur. Dans les méthodes statiques, on distingue les méthodes par mesure de profondeur et les méthodes de mesure optiques.

Les méthodes par mesure de profondeur mesurent la profondeur de pénétration rémanente du pénétrateur. La méthode Rockwell est la seule méthode par mesure de profondeur normalisée (voir ISO 6508, ASTM E18). Il existe d’autres méthodes par mesure de profondeur non normalisées : Brinell et Vickers en profondeur (HBT, HVT).

Les méthodes de mesure optiques consistent à mesurer la taille de l'empreinte laissée par le pénétrateur. Les méthodes d’essai de dureté optiques sont Brinell (ISO 6506, ASTM E10), Knoop (ISO 4545, ASTM E92, ASTM E384) et Vickers (ISO 6507, ASTM E92, ASTM E384).

Il est également possible, dans le cadre des essais de dureté, d’utiliser des méthodes avec application dynamique de la force, comme par exemple la méthode par rebond Leeb qui consiste à mesurer la hauteur de rebond d’une bille.